Les Journées du Patrimoine se déroulent chaque année autour du 3ème week-end de septembre. C'est l'occasion pour les Français de redécouvrir la culture du pays. Aujourd’hui nous vous dévoilons l'histoire de ces journées et vous proposons une sélection des événements de la 36e édition en France.

Le thème des Journées européennes du patrimoine cette année sera « le patrimoine vivant ». Ces journées offrent la possibilité de visiter des monuments et des sites, souvent exceptionnellement ouverts. Dès le vendredi 15 septembre, le public scolaire pourra participer au concours « Look up ! » en partenariat avec le ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports. Cet événement populaire est l'occasion pour le public d'échanger avec des professionnels du patrimoine pour découvrir leurs savoirs et compétences.

Créées en 1984 sous le nom de « Journées Portes Ouvertes des Monuments Historiques » par le Ministère de la Culture, elles ont pour objectif de montrer au plus grand nombre la richesse extraordinaire de notre patrimoine à travers des rendez-vous inédits, des visites insolites, et des ouvertures exceptionnelles. Ces événements locaux se déroulent désormais dans plus de 50 pays à travers le monde avec des gratuités de principe dans les monuments et des tarifs réduits pour la grande majorité des établissements privés participant à l'événement. Le patrimoine historique, les monuments civils ou religieux, mais aussi le patrimoine agricole et industriel, et à travers eux les savoir-faire.

Un patrimoine aux multiples formes, mis en valeur pour des dates exceptionnelles

En 2018, plus de 17 000 lieux en France ont ouvert de manière inédite à quelque 12 millions de visiteurs de tous âges qui ont pu profiter de près de 26 000 animations en tous genres. Dans ce moment privilégié de visites et de sorties d'exception, les patrimoines sont multiples. Elle peut être civile, religieuse, commémorative, hospitalière, judiciaire, universitaire, militaire, urbaine, rurale, industrielle, naturelle…

Pour mettre en valeur ce patrimoine sous un jour nouveau, tout un éventail d'animations des plus variées : des visites guidées, des démonstrations de savoir-faire, des concerts et balades en musique, des représentations théâtrales ou encore des circuits thématiques.

On découvre alors, de Marseille à Versailles et de Strasbourg à Bordeaux, l'histoire cachée des églises, des théâtres, des châteaux, des opéras, des catacombes mais aussi des demeures privées, des banques, des tribunaux, des préfectures, des palais de justice, des hôtels de ville ou des chambres de commerce, tout en s'amusant et en apprenant !

On passera une journée médiévale au château de Pontivy en Bretagne (2019) ou on profitera de l'ouverture exceptionnelle du Grenier d'abondance à Lyon, qui abrite désormais la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Rhône-Alpes, ainsi que des studios de danse du Conservatoire National de Musique et de Danse de Lyon. (2015)

On peut encore embarquer sur des goélettes islandaises à Fécamp en Normandie (2012) pour visiter les environs et se promener sur l'eau au son des concerts. On peut encore visiter la mine Saint Nicolas à Steinbach, près de Mulhouse, dans une vallée qui comptait autrefois 20 mines. (2014). Il y a des dizaines d'activités à découvrir autour de vous à chaque édition.

Près de 40 ans de succès européens et internationaux.

La toute première occurrence des Journées européennes du patrimoine a eu lieu le 23 septembre 1984, à l'initiative du ministère de la Culture dirigé par Jack Lang, et sous le nom de « La Journée portes ouvertes dans les monuments historiques ».

L'année suivante, le 3 octobre 1985, lors de la deuxième conférence du Conseil de l'Europe, le ministre français propose déjà que l'événement devienne européen. Le patrimoine culturel est en effet un axe majeur de l'action du Conseil de l'Europe, en coopération avec le ministère de la Culture. À travers son Comité directeur de la culture, du patrimoine et du paysage (CDCPP), le Conseil de l'Europe a pour objectif de promouvoir la diversité et le dialogue autour du patrimoine, sous toutes ses formes, et à travers trois axes majeurs : préserver/restaurer, protéger et valoriser l'ensemble de l'espace commun européen patrimoine.

« La Journée portes ouvertes dans les monuments historiques » est ainsi rebaptisée « Journées nationales du patrimoine » en 1992, au lendemain de sa création par le Conseil de l'Europe (1991). Elle s'étend donc d'un à plusieurs jours, parfois en soirée ou même jusqu'à la nuit. C'est finalement en 2000 avec la ministre de la Culture, Catherine Tasca, qu'elles vont enfin changer de nom pour porter le nom qu'on leur connaît aujourd'hui : les Journées européennes du patrimoine, les JEP.

En 1993, 34 pays européens ont rejoint l'événement en proposant des visites de plus de 26 000 monuments.

Ce chiffre passe à 40 pays d'ici l'an 2000, devenant l'un des premiers grands événements culturels internationaux. Les JEP, sous le nom de Journées du Patrimoine Dans les années suivantes, la Turquie et Taïwan ont poursuivi leur expansion dans le monde. En 2010, 50 états ont organisé la manifestation, du Vatican au Portugal, de la Biélorussie à la Moldavie, Malte et Saint Martin.

Une organisation partagée par un grand nombre d'acteurs sur l'ensemble du territoire

L'événement est parrainé par le ministère de la Culture et de son patrimoine culturel, le Conseil de l'Europe et la Commission européenne. Il est également mis en œuvre par les territoires et les Directions générales des affaires culturelles (DRAC) au niveau local.

De nombreux autres acteurs participent également à la création, à l'animation et à la promotion de cette manifestation culturelle incontournable : les Architectes en chef des monuments historiques, l'Institut national de recherche archéologique Réseau des Villes et Pays d'art et d'histoire, le Patrimoine, la Fédération nationale d'architecture, Urbanisme et de l'Environnement (CAUE) ainsi que de nombreuses associations de conservation du patrimoine dont les Vieilles Maisons Françaises et la Maison Historique, toutes deux participantes depuis la première édition.

Ces journées sont également soutenues par de nombreux partenaires privés tels que Radio France, France Télévisions, la RATP, la Fondation d'Entreprise Michelin, le Crédit Agricole, etc. et bien sûr tous les propriétaires privés qui ouvrent leurs portes au public lors de ces journées.

Bourges, Clermont-Ferrand, Montpellier et Rouen ont été présélectionnées pour le titre de Capitale européenne de la culture 2028 en France.

Un panel d'experts indépendants a recommandé la liste restreinte après une réunion de 4 jours à Paris. En 2028, la France accueillera pour la cinquième fois la Capitale européenne de la culture, après Paris en 1989, Avignon en 2000, Lille en 2004 et Marseille en 2013.

La France a invité les candidatures des villes intéressées en décembre 2021. Neuf villes ont soumis des candidatures avant la date limite du 2 janvier 2023 : Amiens, Bastia, Bourges, Clermont-Ferrand, Montpellier, Nice, Reims, Rouen et Saint-Denis.

Être présélectionné pour le titre peut entraîner des avantages culturels, économiques et sociaux importants pour les villes concernées, à condition que leur candidature s'inscrive dans une stratégie de développement à plus long terme axée sur la culture.

Une fois que les autorités françaises compétentes auront formellement entériné la recommandation du jury, les villes auront jusqu'à l'automne 2023 pour compléter leur candidature. Le jury se réunira ensuite à nouveau en décembre de cette année pour recommander à la ville française de devenir Capitale européenne de la culture 2028.

La même année, il y aura deux autres capitales européennes de la culture, l'une en République tchèque et l'autre dans une ville d'un pays de l'AELE/EEE, d'un pays candidat ou d'un candidat potentiel participant au programme Europe créative de l'UE.

Comment les villes deviennent capitales européennes de la culture

La procédure de sélection comporte 2 tours :

1. un tour de présélection, à l'issue duquel une liste restreinte de villes candidates est établie;

2. une sélection finale environ neuf mois plus tard. La ville sélectionnée est alors désignée officiellement par l'État membre concerné.

Un jury de 12 experts indépendants examine les candidatures. Les institutions et organes de l'Union européenne nomment 10 experts et les 2 autres, par les autorités nationales compétentes.

Les villes doivent préparer un programme culturel à forte dimension européenne ayant un impact durable. Le programme doit également favoriser la participation des acteurs de la ville ainsi que de ses différents quartiers et chercher à attirer des visiteurs de tout le pays et de l'Europe. Enfin, les candidats doivent également démontrer qu'ils ont le soutien des autorités publiques locales compétentes et la capacité de mener à bien le projet.

Contexte

Nées en 1985 d'une idée de la ministre grecque de la Culture Melina Mercouri et de son homologue français Jack Lang, les Capitales européennes de la culture sont devenues l'un des projets culturels les plus ambitieux d'Europe et l'un des plus connus - et des plus appréciés - activités de l'UE. Leurs objectifs sont de promouvoir la diversité des cultures en Europe, de mettre en évidence les traits communs qu'elles partagent et de favoriser la contribution de la culture au développement à long terme des villes.

EXPOSITION « A YEAR IN NORMANDIE » DE DAVID HOCKNEY

Bayeux, Normandie

Jusqu'au 23 avril 2023

L'artiste britannique David Hockney présente "sa" Normandie au Musée de la Tapisserie de Bayeux. L'œuvre originale, récemment exposée dans la galerie principale du musée de l'Orangerie à Paris, prend la forme d'une frise de 90 mètres de long célébrant l'arrivée du printemps dans la campagne normande. Peinte sur un iPad, elle s'est largement inspirée de la broderie narrative millénaire. L'exposition de Bayeux réunira la frise d'Hockney et sa muse dans une collaboration inédite.

LA CITÉ DU VITRAIL

Troyes, Grand Est

A partir du 17 décembre 2022

Site de 3 000 mètres carrés entièrement dédié à l'art du vitrail, la magnifique Cité du Vitrail ouvre à Troyes le 17 décembre 2022. Elle est installée dans le prestigieux Hôtel-Dieu-le-Comte dans le centre historique, avec tout l'ouest aile mettant en lumière le travail et les créations artistiques des maîtres verriers d'hier et d'aujourd'hui. Le parcours de visite présentera les différentes étapes de fabrication, les techniques utilisées pour réaliser les œuvres, et dévoilera un aperçu des coulisses de l'atelier d'un verrier.

LA FONDATION HARTUNG-BERGMAN

Antibes, Provence-Alpes-Côte d'Azur

2023

Hans Hartung (1904-1989) et Anna-Eva Bergman (1909-1987) sont des figures incontournables de l'art moderne et des acteurs incontournables de l'abstraction. Ils ont traversé l'histoire du XXe siècle et bravé ses drames. Dans les années 1960, ils acquièrent une oliveraie de deux hectares sur les hauteurs d'Antibes et y implantent leur villa et leurs studios, selon leurs plans. Ce lieu où ils vécurent et travaillèrent jusqu'à la fin de leur vie est aujourd'hui une fondation qui conserve des collections exceptionnelles d'œuvres et d'archives et constitue un ensemble architectural remarquable, inscrit au patrimoine du XXe siècle.

LE CHÂTEAU DE GUÉDELON FÊTE SES 25 ANS

Bourgogne

2023

Guédelon est un exemple d'archéologie expérimentale à grande échelle : un château médiéval construit de toutes pièces par une équipe de 50 maîtres-artisans, dans un coin préservé du nord de la Bourgogne proche de Sancerre et de Chablis. Carrières, tailleurs de pierre, menuisiers, forgerons, charrons, peintres et teinturiers, vanniers, meuniers, charretiers et leurs chevaux se sont associés aux archéologues et aux historiens pour révéler les secrets des bâtisseurs médiévaux. Guédelon propose également des cours de techniques de construction écologiques pour la construction du XXIe siècle et a été présenté dans la série en cinq parties de la BBC Secrets of the Castle.

« BORDEAUX FÊTE LE VIN » DEVIENT ANNUEL

Bordeaux, Nouvelle-Aquitaine

22-25 juin 2023

Festival oenotouristique de référence, Bordeaux Fête le Vin attire depuis plus de deux décennies des visiteurs français et étrangers. Traditionnellement organisé tous les deux ans, cet événement populaire est désormais devenu un rendez-vous annuel qui animera la ville de Bordeaux chaque mois de juin. L'événement vise à promouvoir la destination à travers ses vins, ses produits artisanaux locaux et son patrimoine, avec une programmation axée sur le partage, la dégustation et l'apprentissage. « Bordeaux Fête le Fleuve », qui avait traditionnellement lieu en juin tous les deux ans, sera remplacée par la nouvelle édition annuelle de « Bordeaux Fête le Vin. »

LE « GRAND LARGE » DE NAUSICAÁ, UNE NOUVELLE EXPÉRIENCE IMMERSIVE

Boulogne sur Mer, Hauts de France

Tout au long de 2023

Il y a une nouvelle expérience pour les visiteurs dans le plus grand aquarium d'Europe juste de l'autre côté de la Manche, visant à sensibiliser à l'importance de la conservation et de la préservation des océans. Découvrez la haute mer et rencontrez les animaux majestueux qui l'habitent, grâce à un système de réalité augmentée dans l'un des espaces les plus fascinants de Nausicaá : La Grande Baie, avec sa vitrine de 100 mètres carrés. Les visiteurs portent une casque de réalité augmentée Microsoft HoloLens 2 avec des hologrammes haute définition. L'expérience a été introduite pour la première fois en 2022 et sera disponible tout au long de 2023.

40ÈME ANNIVERSAIRE DE LA FÊTE DES REMPARTS

Dinan, Bretagne

22-23 juillet 2023

L'année prochaine marquera les 40 ans de cette spectaculaire fête médiévale. Redécouvrez le quotidien de nos ancêtres et profitez-en pour découvrir la cité médiévale de Dinan avec son château emblématique, ses remparts, sa tour de l'horloge, son couvent des Cordeliers et sa basilique Saint-Sauveur. Des tournois de chevaliers, une grande parade et un grand marché médiéval créent un week-end haut en couleurs alors que Dinan redécouvre ses coutumes d'antan et vous propose un voyage dans le temps.

50E ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE PICASSO

Paris

2023

Une commission organisée par les gouvernements français et espagnol a coordonné 42 expositions sous le nom de "Picasso Celebration 1973-2023" dans plusieurs grandes institutions européennes et américaines. Parmi les établissements destinés à honorer la vie et l'héritage artistique de Picasso figure le Centre Pompidou de Paris. Picasso a vécu une grande partie de sa vie d'adulte à Montmartre, dans le nord de la capitale française. L'année prochaine verra également l'inauguration du nouveau Centre d'études Picasso au Musée national Picasso-Paris.

La ministre française de la Culture, Rima Abdul Malak, a annoncé que le gouvernement français allouerait un budget record de 4,2 milliards d'euros aux activités culturelles en 2023, soit une augmentation de 7 % par rapport à cette année.

Sur ce total, 711 millions d'euros seront consacrés au financement de la production cinématographique et audiovisuelle et des jeux vidéo au cours de l'année à venir, soit une modeste augmentation de 1,1 %.

Lors d'une conférence de presse à Paris lundi 26 septembre, Malak a cité des "défis majeurs" pour l'industrie notamment dans le cadre de la pandémie mondiale.

« Qu'adviendra-t-il de nos cinémas, librairies, théâtres, musées et opéras dans 20 ans ? Quel type de public les fréquentera ? À quoi ressemblerait notre société si ces lieux étaient destinés à se vider ? » interrogea-t-elle.

Malak a cité ses priorités comme l'introduction de l'éducation artistique dès le plus jeune âge. Dans ce cadre, 208,5 millions d'euros seront consacrés au "pass Culture" du pays, qui accorde aux jeunes adultes une somme d'argent allouée à dépenser pour des activités culturelles - contre 199 millions d'euros cette année.

L'annonce d'aujourd'hui vient après que le ministre a annoncé la semaine dernière une aide supplémentaire de 4 millions d'euros pour aider les distributeurs locaux lors de la 77e exposition annuelle de la Fédération nationale du cinéma français à Deauville. Malak a parlé lors du rassemblement des studios et distributeurs où elle a confirmé que le CNC prolongeait le délai de dépôt des productions pour les surcoûts de tournage sous Covid de novembre à mars 2023.

Les théâtres français ne se sont pas complètement remis de la pandémie. Quatre-vingt-seize millions de billets de cinéma ont été vendus en 2021, selon les statistiques du CNC, même si la hausse de 47 % par rapport à 2020 est encore loin du record de 213 millions de billets vendus en 2019, avant Covid

L'aide gouvernementale n'est qu'une étape vers le maintien à flot de l'industrie audiovisuelle française dans le sillage des mutations de l'industrie. Des tensions se sont creusées entre des plateformes mondiales comme Disney + et les lois strictes du gouvernement sur le fenêtrage qui obligent les films sortis en salles à attendre 17 mois avant de pouvoir être disponibles sur les plateformes de streaming par abonnement.

Plus tôt cette année, Netflix a signé un accord par lequel le streamer acceptait d'investir environ 40 millions d'euros par an dans la production locale – qui comprenait une clause de diversité les obligeant à répartir la richesse entre les films à petit budget de moins de 4 millions d'euros – en échange d'un court 15- fenêtre du mois.

Disney et Prime Video ont refusé de signer un accord similaire et Disney a annoncé qu'il renoncerait à la sortie en salles française de son long métrage d'animation Strange World en novembre, provoquant l'indignation des exposants locaux. La fenêtre cinéma-plateforme de Disney a été fixée à 17 mois par les législateurs français.

Le studio américain a déclaré dans un communiqué la semaine dernière : « La chronologie médiatique nous oblige à évaluer nos sorties en salles film par film. Nous n'avons pas encore pris de décision sur la sortie de Black Panther.

Sauter une sortie en salles pour envoyer Black Panther: Wakanda Forever directement à Disney + en France serait un coup dur pour le secteur de la distribution française déjà en difficulté. Le film original a vendu plus de 3,7 millions d'entrées au box-office français et la suite devrait être un succès mondial

Disney a sorti Thor : Love And Thunder et Doctor Strange In The Multiverse Of Madness au cinéma en France cette année. Les fans français de Marvel attendront beaucoup plus longtemps l'arrivée des films sur Disney+ que dans d'autres parties du monde.

Une réunion est prévue entre le gouvernement français et les plateformes et studios américains pour discuter des contraintes de fenêtre de cinéma le 4 octobre. vivant le système historique de financement du cinéma du pays.

La reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris va assez vite pour permettre sa réouverture aux visiteurs et croyants fin 2024, moins de six ans après qu'un incendie a ravagé sa toiture, ont indiqué lundi des responsables français.

La flèche emblématique de la cathédrale, qui s'est effondrée dans l'incendie, va progressivement réapparaître au-dessus du monument cette année dans un signal fort de sa renaissance, a déclaré le général d'armée en charge du projet colossal, le général Jean-Louis Georgelin.

"Le retour de la flèche dans le ciel de Paris sera à mon avis le symbole que nous gagnons la bataille de Notre-Dame", a-t-il déclaré à l'Associated Press.

La reconstruction elle-même a commencé l'année dernière, après plus de deux ans de travail pour rendre le monument suffisamment stable et sécurisé pour que les artisans puissent commencer à le reconstruire.

Les autorités ont fait le choix de reconstruire le monument du XIIe siècle, chef-d'œuvre de l'architecture gothique, tel qu'il était auparavant. Cela comprend la recréation de la flèche de 93 mètres de haut (315 pieds) ajoutée au XIXe siècle par l'architecte Eugène Viollet-le-Duc.

En attendant, une exposition intitulée "Notre-Dame de Paris : au cœur du chantier" s'ouvre aux visiteurs mardi dans un souterrain devant la cathédrale. Accessible gratuitement, il met en lumière les opérations en cours sur le chantier ainsi que le savoir-faire et les compétences des ouvriers. Il présente également des vestiges de l'incendie et des œuvres d'art de la cathédrale.

Le général Georgelin a déclaré que la cathédrale rouvrira en décembre 2024, conformément à l'objectif fixé par le président Emmanuel Macron juste après l'incendie – mais il sera trop tard pour les Jeux olympiques de Paris prévus l'été prochain.

"Mon travail est de préparer l’ouverture de cette cathédrale en 2024. Et nous le ferons", a déclaré le général Georgelin. "Nous nous battons chaque jour pour cela et nous sommes sur la bonne voie."

Cela "signifie que l'archevêque de la capitale sera à nouveau en mesure de célébrer la liturgie catholique dans sa cathédrale" et que le monument sera également "ouvert à la visite des touristes", a-t-il précisé.

La ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak, a déclaré à l'AP que cela ne signifie pas que toute la rénovation sera alors terminée. "Il y aura encore des travaux de rénovation en cours en 2025", a-t-elle souligné.

En attendant, la nouvelle exposition près de la cathédrale permettra aux visiteurs, y compris ceux venant pour les Jeux olympiques, „ de vivre ce que pourrait être cette expérience de visiter Notre-Dame d'une toute nouvelle manière “ , a-t-elle déclaré. En plus de la visite gratuite, un spectacle de réalité virtuelle permettra aux visiteurs payants de se plonger dans l'histoire de la cathédrale. „ Cela aidera aussi le tourisme à Paris “ , a-t-elle ajouté.

Chaque jour dans la capitale et à travers le pays, environ 1 000 personnes travaillent pour reconstruire Notre-Dame, a déclaré le général Georgelin.

„Le plus grand défi est de respecter chaque jour avec précision le planning que nous avons fait", a-t-il souligné. „ Nous avons beaucoup de travaux différents à réaliser : la charpente, la peinture, les pierres, la voûte, l'orgue, le vitrail“

Philippe Jost, directeur général de l'agence gouvernementale chargée de la reconstruction, a noté que le résultat „ sera fidèle à l'architecture d'origine“ à la fois parce que „on s'en tient aux formes disparues de la cathédrale “et parce que „ on s'en tient aussi aux matériaux et les méthodes de construction de l'époque médiévale. „

"Nous ne faisons pas de voûtes en béton qui ressemblent à de la pierre, nous faisons des voûtes en pierre que nous reconstruisons telles qu'elles ont été construites au Moyen Âge", a déclaré Jost, ajoutant que la charpente du toit sera également en chêne comme elle l'était initialement.