Le ministre français de la culture promet 4,2 milliards d'euros de soutien culturel pour 2023

La ministre française de la Culture, Rima Abdul Malak, a annoncé que le gouvernement français allouerait un budget record de 4,2 milliards d'euros aux activités culturelles en 2023, soit une augmentation de 7 % par rapport à cette année.

Sur ce total, 711 millions d'euros seront consacrés au financement de la production cinématographique et audiovisuelle et des jeux vidéo au cours de l'année à venir, soit une modeste augmentation de 1,1 %.

Lors d'une conférence de presse à Paris lundi 26 septembre, Malak a cité des "défis majeurs" pour l'industrie notamment dans le cadre de la pandémie mondiale.

« Qu'adviendra-t-il de nos cinémas, librairies, théâtres, musées et opéras dans 20 ans ? Quel type de public les fréquentera ? À quoi ressemblerait notre société si ces lieux étaient destinés à se vider ? » interrogea-t-elle.

Malak a cité ses priorités comme l'introduction de l'éducation artistique dès le plus jeune âge. Dans ce cadre, 208,5 millions d'euros seront consacrés au "pass Culture" du pays, qui accorde aux jeunes adultes une somme d'argent allouée à dépenser pour des activités culturelles - contre 199 millions d'euros cette année.

L'annonce d'aujourd'hui vient après que le ministre a annoncé la semaine dernière une aide supplémentaire de 4 millions d'euros pour aider les distributeurs locaux lors de la 77e exposition annuelle de la Fédération nationale du cinéma français à Deauville. Malak a parlé lors du rassemblement des studios et distributeurs où elle a confirmé que le CNC prolongeait le délai de dépôt des productions pour les surcoûts de tournage sous Covid de novembre à mars 2023.

Les théâtres français ne se sont pas complètement remis de la pandémie. Quatre-vingt-seize millions de billets de cinéma ont été vendus en 2021, selon les statistiques du CNC, même si la hausse de 47 % par rapport à 2020 est encore loin du record de 213 millions de billets vendus en 2019, avant Covid

L'aide gouvernementale n'est qu'une étape vers le maintien à flot de l'industrie audiovisuelle française dans le sillage des mutations de l'industrie. Des tensions se sont creusées entre des plateformes mondiales comme Disney + et les lois strictes du gouvernement sur le fenêtrage qui obligent les films sortis en salles à attendre 17 mois avant de pouvoir être disponibles sur les plateformes de streaming par abonnement.

Plus tôt cette année, Netflix a signé un accord par lequel le streamer acceptait d'investir environ 40 millions d'euros par an dans la production locale – qui comprenait une clause de diversité les obligeant à répartir la richesse entre les films à petit budget de moins de 4 millions d'euros – en échange d'un court 15- fenêtre du mois.

Disney et Prime Video ont refusé de signer un accord similaire et Disney a annoncé qu'il renoncerait à la sortie en salles française de son long métrage d'animation Strange World en novembre, provoquant l'indignation des exposants locaux. La fenêtre cinéma-plateforme de Disney a été fixée à 17 mois par les législateurs français.

Le studio américain a déclaré dans un communiqué la semaine dernière : « La chronologie médiatique nous oblige à évaluer nos sorties en salles film par film. Nous n'avons pas encore pris de décision sur la sortie de Black Panther.

Sauter une sortie en salles pour envoyer Black Panther: Wakanda Forever directement à Disney + en France serait un coup dur pour le secteur de la distribution française déjà en difficulté. Le film original a vendu plus de 3,7 millions d'entrées au box-office français et la suite devrait être un succès mondial

Disney a sorti Thor : Love And Thunder et Doctor Strange In The Multiverse Of Madness au cinéma en France cette année. Les fans français de Marvel attendront beaucoup plus longtemps l'arrivée des films sur Disney+ que dans d'autres parties du monde.

Une réunion est prévue entre le gouvernement français et les plateformes et studios américains pour discuter des contraintes de fenêtre de cinéma le 4 octobre. vivant le système historique de financement du cinéma du pays.

Autres articles
La France met à jour ses exigences pour l'industrie textile de la mode

France émet un ordre obligeant les marques à utiliser des processus plus durables, à afficher des étiquettes environnementales et à intégrer des matériaux recyclés dans leurs collections. Elle donne également de nouvelles exigences aux éco-organismes liés aux filières de l'habillement, du linge et de la chaussure (T.L.C.). La Responsabilité Elargie du Producteur (R.E.P) est un […]

En savoir plus
Mode et style français : tout ce que vous devez savoir

Admirée partout, la mode française et le style français est connu dans le monde entier comme un style classe et élégant, qui comme disent les français, il a ce "je ne sais quoi", quelque chose qu'on ne peut pas vraiment décrire ce que c'est . Et c'est tellement chic sans effort. Eh bien, c'était dans […]

En savoir plus